• Home
  • News
  • 10 avantages du Management de Transition : #2 LA FLEXIBILITÉ

10 avantages du Management de Transition : #2 LA FLEXIBILITÉ

Le management de transition est encore peu utilisé en France, en tout cas beaucoup moins que dans d’autres pays européens. Ceci s’explique par le fait que la grande majorité des dirigeants français ne le connait pas ou n’en perçoit pas les avantages. Et pourtant, les entreprises qui l’ont utilisé une première fois « en redemandent », le plus souvent, très rapidement. Nous vous proposons une série de 10 articles sur les avantages du management de transition. Aujourd'hui nous allons traiter d’une des principales valeurs ajoutées du management de transition : LA FLEXIBILITÉ.

Le dictionnaire Larousse (www.larousse.fr) donne les définitions suivantes :

  • Flexibilité : « Qualité de ce qui est flexible, souple »
  • Flexible : « Qui se plie, se courbe aisément, souple »

Nous avons vu dans l’article précédent, que dans un environnement économique en évolution très rapide, la vitesse d’exécution devient un facteur clé de succès. Ce qui nécessite, dans la plupart des entreprises, de nouvelles compétences.

Pour intégrer ces nouvelles compétences, dans le cadre prévu par le Code du travail, l’entreprise peut conclure :

  • des CDI : délais de recrutement souvent très longs, rigidité du contrat (contenu du poste, lieu de travail, conditions de travail, etc.) …. et parcours du combattant en cas de rupture.
  • des CDD : critères d’utilisation strictes, conditions de renouvellement strictes et, dans bien des cas, difficulté d’évaluer à l’avance la durée d’un projet, surtout quand la phase initiale consiste à établir un diagnostic de la situation.
  • des Contrat de chantier : réservé au BTP.
  • des Contrats de Travail Temporaire : ils sont soumis à toutes les contraintes du CDD.

Deux mots caractérisent l’environnement législatif social : complexité et rigidité, à l’opposé des besoins des entreprises.

Comment Essensys peut-il apporter une solution flexible, dans cet environnement législatif ?

La solution consiste à proposer des contrats de prestation de services, eux-mêmes adossés à des contrats de prestations de services avec des managers de transition indépendants.

Dans un contrat de prestations de services les parties sont libres de définir le contenu, le lieu, la durée et les conditions de la mission et de faire évoluer le contrat au gré de l’évolution des besoins.

Premier exemple : un groupe de distribution est confronté à des problèmes de qualité, délai et efficacité dans la fonction « Catalogues ». La Direction du groupe décide de faire appel à un Expert pour faire un diagnostic objectif de la fonction, proposer des scénarios d’amélioration, mettre en place la solution qui sera adoptée, participer au recrutement d’un manager permanent et lui transmettre les dossiers. Comment évaluer la durée de cette mission ? Essensys propose initialement une durée de « 3 mois fermes, à temps plein, prolongeable mois par mois, à temps partiel, avec un préavis de 15 jours ». La mission démarre le 1er octobre 2014. Depuis, 4 avenants au contrat initial ont été signés. Le premier avenant a prévu une prolongation « à temps partiel, pour une durée indéterminée, jusqu’au recrutement du titulaire ». Le second avenant a élargi le périmètre de responsabilité du manager. Le troisième avenant a prolongé la mission à raison d’1,5 jour par semaine, avec interruption pour les congés d’été. Le quatrième avenant prévoit que le nombre de jours travaillés par semaine par le manager de transition sera déterminé directement entre le Client et le Manager de transition. En janvier 2016, le manager a travaillé 12,5 jours. Une prestation « à la carte » pour répondre strictement aux besoins du client, qui ont sensiblement évolué dans le temps.

Deuxième exemple : la filiale française d’un groupe international décide de céder un patrimoine immobilier important (plusieurs centaines de millions d’euros). Le groupe dispose d’une équipe immobilière, mais, compte tenu de la nature et de la taille de la transaction décide de renforcer l’équipe en y intégrant un professionnel de l’immobilier, habitué de ce type de transaction. La mission consiste à recenser les immeubles, les évaluer, préparer la data-room, sélectionner le ou les brokers et suivre les négociations. Quelle sera la durée du projet ? Impossible à évaluer : il pourrait se révéler court (quelques mois) ou très long. Essensys propose une durée prévisionnelle de 12 mois, avec interruption possible à tout moment, avec un préavis de 3 mois, et prolongation possible mois par mois, avec un préavis de 15 jours ». À la date de cette « News » le contrat est dans son 11e mois.

Voltaire écrivait dans une lettre à son ami italien le marquis Albergati : « J'admire toujours la fécondité et la flexibilité de votre langue, dans laquelle on peut tout traduire heureusement ».

S’il vivait aujourd’hui n’écrirait-il pas dans une lettre aux chefs d’entreprises français : « J’admire toujours la fécondité et la flexibilité des solutions d’Essensys qui peuvent tout traduire heureusement » ? ;-)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies afin d'améliorer la navigation et d'analyser le traffic sur notre site.