Suggestion pour améliorer le retour à l’emploi des cadres seniors : le CV Essensys

Dix ans d’expérience dans le management de transition, c’est-à-dire la recherche et la sélection de cadres dirigeants dans des délais très courts , nous conduisent à suggérer une idée simple pour améliorer la capacité des cadres supérieurs à se repositionner sur le marché : rendre leurs CV efficaces.

Le constat : de manière simplifiée, on peut classer les milliers de CV reçus par Essensys depuis 10 ans en trois catégories :

  • Les CV courts, une page, qui mentionnent en général les années d’entrées-sorties, les noms des employeurs successifs, et les postes occupés.
  • Les CV de compétences, souvent décrites en première page, suivies d’un résumé de carrière court.
  • Les CV longs, 2 à 3 pages, qui détaillent chacun des postes occupés en décrivant les réalisations et parfois les résultats.

Les CV courts ne sont quasiment d’aucune efficacité. ils n’incluent rien de concret quant aux réalisations et résultats des candidats et ne permettent donc pas d’évaluer la pertinence de leurs candidatures
Les CV de compétences n’ont aucune utilité non plus. Il s’agit en général d’un inventaire à la Prévert, sans aucune preuve concrète de l’acquisition des dites compétences.
Les CV longs permettent de se faire une meilleure idée du candidat, mais, dans leur grande majorité, ne présentent pas l’essentiel et sont mal rédigés : typographie, mélange des informations sur l’entreprise, ses activités, le positionnement du manager, son périmètre de responsabilité, ses réalisations et ses résultats.

Et pourtant, quand on décide malgré tout d’interviewer un candidat, on est le plus souvent surpris par la richesse de sa personnalité et de son expérience. Et à la question posée aux candidats « pourquoi n’avez-vous pas écrit ce que vous venez de me dire », la réponse est en général « on m’a dit qu’il fallait en garder pour les entretiens » ou « j’ai 25 ans d’expérience et on ne peut pas tout écrire » !! Un vrai gâchis…car bien souvent, il n’y a tout simplement pas d’entretien.

« Un axe de travail simple et efficace pour améliorer les chances des seniors de retrouver rapidement un emploi : rédiger un CV qui permette aux recruteurs d’évaluer rapidement leurs compétences et leur personnalité ».

Bernard Tronel – Directeur Général Essensys France.

Que recherchent les clients d’Essensys, et d’une manière plus générale, toute entreprise qui recrute un cadre supérieur ?
Des leaders, qui connaissent leur secteur d’activité, ou un secteur qui présente les mêmes caractéristiques que le leur, maîtrisent une fonction de direction opérationnelle ou sont experts d’un domaine spécifique, ont vécu des contextes similaires aux leurs, ont trouvé des solutions concrètes en réponse aux enjeux stratégiques des postes qu’ils ont occupés, ont démontré une bonne faculté d’adaptation à des cultures différentes.

Que recherche ESSENSYS : des managers qui répondent aux cahiers des charges de ses clients.

Comment ESSENSYS présente-il les CV des candidats envoyés à ses clients ?

Le CV commence par une synthèse de 10 lignes sur le parcours et la personnalité du candidat. Puis, pour chacune des expériences significatives les plus récentes, il est mentionné :

  • années d’entrée-sortie, nom de l’entreprise et appartenance éventuelle à un groupe,
  • activités, chiffres clés, poste occupé, contenu et périmètre, contexte à l’arrivée dans le poste, enjeux stratégiques du poste
  • décisions / réalisations du candidat, résultats et raison du départ du poste ou de l’entreprise.

Ce dernier élément ne se retrouve quasiment jamais dans un CV français (contrairement aux CV anglo-saxons) alors qu’il est essentiel pour comprendre le parcours du candidat.

La longueur du CV importe peu, mais, en général, doit être limitée à 2 voire 3 pages, y compris les données d’état civil, formation et connaissances spécifiques.
Nous encourageons les cadres supérieurs en recherche de repositionnement à adopter cette présentation qui se révèle très efficace puisqu’elle permet d’aller rapidement à l’essentiel.

Terminons en citant l’exemple concret d’un Directeur Financier de 60 ans, issu d’une de nos plus grandes écoles, avec un très beau parcours, qui nous avait envoyé son CV, du type CV très court sur ½ page ! et s’étonnait de n’avoir aucun entretien. Nous avons reformaté ensemble son CV. 15 jours plus tard, il commençait sa première mission. C’était il y a 6 ans. Depuis, il a enchaîné 7 missions successives sans jamais s’arrêter de travailler.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies afin d'améliorer la navigation et d'analyser le traffic sur notre site.